Origine : Bourbonnais
Année de l'arrangement : 2002


 

A l'âge de quinze ans


A l'âge de quinze ans, mon père m'y marie; (bis)
Alors me sont donnés les moutons à garder.
J'étais par trop jeunette, trop loin m'en suis allée !

 

2.
A l'ombre du grand bois, je me suis endormie; (bis)
Le grand chasseur du Roi il s'en vint à passer :
« Hô ! dites-moi la belle, ici n'auriez-vous pas froid ?

 

3.
Car si vous aviez froid, il faudrait me le dire; (bis)
Moi, j'ai mon grand manteau, je vous en couvrirais !
Oh ! oh ! Et puis, la belle, ainsi vous n'auriez plus froid !

 

4.
— Monsieur, de vot' manteau, je vous en remercie; (bis)
Mais moi j'ai mon honneur et je le veux garder,
Et je le veux garder pour mon vaillant berger ! »


Source : Joseph Canteloube - Anthologie des Chants Populaires Français, t. 3 page 236

Origine : Paul Duchon - Chansons populaires du Bourbonnais, page 40

Lequel indique : "Chanson notée à Barrais-Bussolles (région de La Palisse) et communiquée par M. Campionnet."