Origine : Ardennes (Vouzinois)
Année de l'arrangement : 2001


 

La marmite


Jeannette, la belle fermière,
S'en allait au bois le matin,
Portant, dans une cruche en terre,
Le déjeuner de son cousin.
Tout à coup, ell' fit un faux pas
Et la cruche est tombée par terre.
Et dans le pays on dira :
« Jeannette a cassé la marmite » ;
Et l'on dira dans le pays :
« Jeannette a cassé la marmite ! »


Source : Bernard Poplineau "Histoires & chansons populaires ardennaises" page 135 (éd. de 1979)

Communiquée par M. R… à Tagnon et M. et Mme Garrez à Haraucourt.

"Chanson destinée aux époux des banquets de noces qui se mariaient plus tôt qu'ils ne l'auraient souhaité.
Les mariés acceptaient toujours cette chanson et ne s'offusquaient jamais.
La Marmite ou « Le faux-Pas » rappelle l'orgue de barbarie; une rengaine que les convives reprenaient autant de fois qu'ils le voulaient."