Origine : Ardennes
Année de l'arrangement : 2001


 

La chanson d'Ogier


La belle est dans la tour,
Oger ! Oger ! (Ogier ?)
La belle est dans la tour,
Grand chevalier !

 

2.
Ne peut-on pas la voir ?
Oger ! Oger !
Ne peut-on pas la voir ?
Grand chevalier !

 

3.
Les murs en sont trop hauts !…

 

4.
Une pierre il faut ôter…

 

5.
Une pierre ne suffit guère…


Source : Bernard Poplineau "Histoires & chansons populaires ardennaises " page 110 (éd. de 1979)

"Le chevalier Ogier l'Ardennois était un paladin né en 730 et mort en 820.
C'était l'un des nombreux neveux de Charlemagne;
Après avoir aidé l'empereur contre les Sarrazins, il guerroie contre lui au profit des Lombards.
Vaincu par Charlemagne, Ogier se sauve dans les Ardennes, mais y est fait prisonnier par Turpin, l'Archevêque de Cologne, qui le livre à l'empereur.
Pendant la captivité d'Ogier dans la Tour de Reims, Charlemagne ne veut pas lui pardonner sa trahison; lui seul cependant peut vaincre les Sarrazins qui ont envahi la France.
C'est alors que les jeunes filles de la ville s'approchent de la tour et se mettent à crier toutes ensemble :
« Ogier ! Ogier ! »"
(Notes manuscrites de M. Cayasse)

Le texte de cette chanson a une grande similitude avec celui de :

"Où est-elle, la Marguerite" (Haute-Bretagne) n° 1715 page 86