Origine : Anjou (Angers)
Année de l'arrangement : 1986


 

Trois amants dans une semaine


Trois amants dans un' semaine
Sont venus m'y demander
Mon pèr' qu'était en colère,
Les a tertous renvoyés
Ah ! Revenez ! Revenez ! Revenez !
Mon pèr' m'a dit que vous m'auriez !

 

2.
Mon pèr', qu'était en colère,
Les a tertous renvoyés.
Moi qu'étais-t-encor' jeunette,
Je me suis mise à pleurer.
Ah ! Revenez !...

 

3.
Moi qu'étais-t-encor' jeunette,
Je me suis mise à pleurer.
— Qu'as-tu donc, petite sotte,
Qu'as-tu donc à tant pleurer ?
Ah ! Revenez !...

 

4.
Qu'as-tu donc, petite sotte,
Qu'as-tu donc à tant pleurer ?
Je m'en fus sur la montagne,
Et me suis mise à crier.
Ah ! Revenez !...

 

5.
Je m'en fus sur la montagne
Et me suis mise à crier.
Le pus jeune et le pus leste
Est accouru le premier.
Ah ! Revenez !...

6.
Le pus jeune et le pus leste
Est accouru le premier
Et c'est celui-là, mesdames,
Que je m'en vais épouser.
Ah ! Revenez !...


Source : Joseph Canteloube - Anthologie des Chants Populaires Français, t. 4 page 249

Origine : François Simon "Chansons populaires de l'Anjou" page 204.

Chanté à Angers par Eugénie Destours, 91 ans.

 

Voir d'autres versions de ce chant :

Quand l'occasion se présente (Bretagne) n° 1894 page 95

Revenez, revenez (Finistère) n°3447 page 173

Trois garçons de mon village (Environs de Lorient) n° 3329 page 167