Origine : Haute-Savoie (Bonneville)
Année de l'arrangement : 2001


 

Nous étions bien trois commères


Nous étions bien trois commères, (bis)
Toutes trois d'un bon vouloir,
Tiralon, tiralay, tiralon tintay !
Toutes trois d'un bon vouloir.

 

2.
Ell's se disent l'une à l'autre : (bis)
« Commèr' de ci et de là,
Tiralon, tiralay, tiralon tintay !
Commèr' de ci et de là » !

 

3.
Elles s'en vont à l'auberge, (bis)
A l'auberge des Trois Rois…

 

4.
Ici on n'boit pas d'piquette : (bis)
On ne boit que du bon noir…

 

5.
Elles burent bien quinze pintes, (bis)
Autant de blanc que de noir…

 

6.
Quand ell's en furent bien saoules, (bis)
S'attrapèr' par les cheveux…

 

7.
L'une tomba dans les cendres, (bis)
Elle s'est cuit tous les doigts…

 

8.
L'autre tombe sous la table, (bis)
L'autre contre la paroi…

 

9.
Que vont nous dire nos hommes ? (bis)
On les pille tant qu'on peut…

 

10.
Mais les hommes les entendent, (bis)
Ils arrivent tous les trois…

 

11.
Ils empoignent une barre, (bis)
Ils en cognent sur les trois…


Source : Joseph Canteloube - Anthologie des Chants Populaires Français, t. 2 page 23

Origine : Julien Tiersot, Chansons des Alpes françaises, page 194
ayant pour titre : "Les trois commères".

 

Voir d'autres versions de ce chant (regroupement)