Origine : Haute-Savoie (Bonneville)
Année de l'arrangement : 2001


 

Allons donc nous baigner

(chanson de lavandières)


Allons donc nous baigner
Sur la rive d'un lac;

 

Et nous étions trois sœurettes, (bis)
Sur la rive d'un lac, (bis)

bis

 

2.
Nous nous disions l'une à l'autre : (bis)
« Allons donc nous baigner ! (bis)

 

3.
« Et si le fils du Roi passe, (bis)
Il nous emmènera. » (bis)

 

4.
« — Mais, s'écrie la plus petite, (bis)
Je n'veux pas y aller ! » (bis)

 

5.
Et sur ces même paroles, (bis)
Les gens-d'arm's sont venus. (bis)

 

6.
Ils l'ont pris', l'ont emmenée, (bis)
Sur Grison l'ont montée. (bis)

 

7.
Ils l'ont menée dans les Frances (bis)
Aussi loin qu'ils ont pu. (bis)

 

8.
Quand elle fut dans les Frances, (bis)
Ne faisait que pleurer. (bis)

 

9.
« — Que pleurez-vous tant, la belle, (bis)
Pourquoi tant soupirer ? » (bis)

 

10.
« Pleurez-vous donc votre père, (bis)
Ou votre mère ou moi ? » (bis)

 

11.
« — Je ne pleure point mon père, (bis)
Ni ma mère ni vous ! » (bis)

 

12.
Je pleure mes amourettes (bis)
Qui sont si loin de moi ! (bis)

 

13.
« — Ne les pleurez point, la belle, (bis)
Nous vous les payerons ! (bis)

 

14.
« Cent écus de ma boursette, (bis)
Bell', je vous donnerai ! (bis)

 

15.
Si cela ne vous marie, (bis)
Jamais n'vous marierez ! (bis)


Source : Joseph Canteloube - Anthologie des Chants Populaires Français, t. 2 page 20

Origine : Julien Tiersot, Chansons des Alpes françaises, page 126
ayant pour titre: "Les trois sœurs".