Origine : Roussillon
Année de l'arrangement : 1982


 

Le matin je m'lève

(havanaise)


  Le matin je m'lève
Avant le soleil,
bis

Avant le soleil;
Je lâche mes bêtes
Dans un champ en fleurs.

 

2.
Je lâche mes bêtes
Dans un champ en fleurs.
Dans un champ en fleurs.
Je lui dis : Perlette,
Viens-tu avec moi ?

 

3.
Je lui dis : Perlette,
Viens-tu avec moi ?
Viens-tu avec moi ?
Toi, couleur de rose,
Toi fleur de jasmin ?

 

4.
Toi, couleur de rose
Toi fleur de jasmin ?
Toi, fleur de jasmin ?
— Que diront mon père
Et les gens d'ici ?

 

5.
Que diront mon père
Et les gens d'ici ?
Et les gens d'ici ?
Si je m'en vais seule
Avec un garçon ?

 

6.
Si je m'en vais seule
Avec un garçon ?
Avec un garçon ?
— Ta couleur est bonne,
Comme les citrons !

 

7.
Ta couleur est bonne,
Comme les citrons !
Comme les citrons !
Ta figure est belle,
Ton cœur est menteur !

 

8.
Ta figure est belle,
Ton cœur est menteur !
Ton cœur est menteur !
Les hommes sont traîtres,
Ne vous y fiez pas !

 

9.
Les hommes sont traîtres,
Ne vous y fiez pas !
Ne vous y fiez pas !
Ils ont la traîtrise
Au dedans d'leurs cœurs.

 

10.
Ils ont la traîtrise
Au dedans d'leurs cœurs !
Au dedans d'leurs cœurs !
S'ils peuvent nous nuire,
Ils n'y manquent pas !

 

11.
S'ils peuvent nous nuire,
Ils n'y manquent pas !
Ils n'y manquent pas !
Par les rues, les places,
Ils se moqu' de nous.

 

12.
Par les rues, les places,
Ils se moqu' de nous.
Ils se moqu' de nous.
Quand nous s'rons tombées,
Que ferons-nous donc ?

 

13.
Quand nous s'rons tombées,
Que ferons-nous donc ?
Que ferons-nous donc ?
Toujours malheureuses,
Toujours nous pleur'rons !

 

14.
Toujours malheureuses,
Toujours nous pleur'rons !
Toujours nous pleur'rons !
Ah ! Pères et mères !
Le tort vient de vous !

 

15.
Ah ! Pères et mères !
Le tort vient de vous !
Le tort vient de vous !
D'occasions mauvaises,
Fallait les garder !

 

16.
D'occasions mauvaises,
Fallait les garder !
Fallait les garder !
On veut voir du monde,
On va dans la rue.

 

17.
On veut voir du monde,
On va dans la rue.
On va dans la rue.
Où beaucoup se perdent
Car le mal est là.


Source : Joseph Canteloube - Anthologie des Chants Populaires Français, t. 1 page 205

 

Origine : "Vingt chansons populaires du Roussillon", page 30, par E. Vilarem et H. Carcassonne.