Origine : Corse
Année de l'arrangement : 1985

 

Lorsque les poissons de l'onde

(complainte d'amour)


Lorsque les poissons de l'onde
Paraîtront avoir des ailes,
A mon tour je pourrai faire
L'amour avec ceux qui m'aiment;
Pour le moment je refuse
Même si ce sont des princes !

 

2.
— Non, arrêtez, demoiselle,
Et que votre opinion change;
Car vous êtes la plus belle
Du canton et du village;
Bien rarement l'on voit fille
Digne d'être comparée.

 

3.
— Cessez donc vos flatteries,
Dignes des gens de Venaco;
Vous êtes homme d'exemple
Et trop courtois vous vous faites;
Pourtant je suis une fille
A l'usage du village.

 

4.
— Voyons, déjà vos paroles
M'ont causé une blessure;
O jeune fille si douce,
Permettez que je vous aime;
Pour votre belle personne
J'irais bien jusqu'à la tombe.

 

5.
— Je permets votre tendresse
Et sur mon cœur je vous serre;
Pour que je vous abandonne,
Que le monde entier soit vide !
A Toussaint, mon petit Toussaint !
Que de fois à vous je pense!

 

6.
— Notre accord est réciproque
Comme l'est le son des cloches,
Alors, ma chère colombe,
Au revoir à Calenzana !
Car dès ce soir j'abandonne
Le chemin de la fontaine !


Source : Joseph Canteloube - Anthologie des Chants Populaires Français, t. 1 page 388

Origine : Xavier Tomasi "Les chansons de Cyrnos" page 107.

"Très répandue dans la Balagne, notée par Tomasi pendant un voyage en Corse, à bord du paquebot le " Liamone ", en juin 1912."