Origine : France-Est
Année de l'arrangement : 2000

 

Cortège de noces


Quand l'épousée avance en tête,
Baissant les yeux, levant la tête,
Le ménétrier s'en va devant.
Adieu la joie et le bon temps !

 

2.
Aux fill' du roi elle ressemble
Elle a couronne sur sa tête.
Ne l'aura qu'une heur' tant seulement.
Adieu la joie et le bon temps !

 

3.
Tout en passant dessous la porte,
Elle reçoit un beau pain d'orge,
Mais à votre époux présentez-en.
Adieu la joie et le bon temps !

 

4.
En traversant cette prairie,
J'entends chanter des jeunes filles.
Ah ! si j'étais fille à marier
J'aurais encor cœur à chanter.

 

5.
« — Belle épousée, on vous demande
D'être bien sage, obéissante.
Et dans la maison où vous allez,
Tâchez de bien nous contenter. »

 

6.
« — Adieu, cousins ! adieu, cousines.
Adieu, voisins ! adieu, voisines.
Adieu à tous les gens de chez nous.
Adieu les plus beaux de mes jours ! »


Source : Anthologie du chant scolaire et post-scolaire
"Au Ménestrel" fasc. 7 page 12

Origine : Charles Guillon "Chants populaires de l'Ain" page 314
Chanté par Joseph Bredy, dit Lafleur, Ceyzériat.

 

Voir d'autres versions sur ce thème :

"Adieu la fleur de ma jeunesse " (Ardèche) n° 1513 page 76

"Adieu la fleur de vos beaux jours" (Nivernais/Morvan) n° 145 page 8

"Marche de noce" (Bresse) n° 2187 page 110